Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police Augmenter le contraste Supprimer l'ensemble de la personnalisation
CESER
Vous êtes ici :  Accueil
Version imprimable
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus

01.12.2015

Séance plénière le mardi 8 décembre 2015 à 9h15 au Siège de Région à Lille

Réuni en séance plénière le 08 décembre 2015, le CESER a adopté son avis « Générations et usages numériques en Nord-Pas de Calais »,

par  94 voix pour et 01 abstention.

Au cœur des transformations de la société, le numérique a investi et fait profondément évoluer tous les aspects de notre vie. Face à cette réalité, la question des usages et services numériques est une problématique sociétale centrale et est devenue un enjeu démocratique majeur. Dans la continuité de son avis du 21 avril 2015 sur le Schéma Directeur des Usages et Services Numériques dans le Nord-Pas de Calais, le CESER a mené une réflexion plus spécifiquement consacrée aux questions et enjeux générationnels liés aux usages numériques. Au terme de son étude, il présente ses préconisations pour une démarche d’ « e-inclusion » en Nord-Pas de Calais. 

 

En préalable à ses préconisations, le CESER insiste sur la nécessité de passer de la notion de « fracture numérique » à celle de réduction des inégalités (« e-inclusion ») ; et rappelle que le numérique ne saurait se substituer au contact humain dans les rapports et échanges des usagers avec les services publics comme privés.

 

La nécessaire formation et l’accompagnement des usagers.

Pour favoriser et accompagner l’appropriation du numérique, le CESER préconise :

Dans la vie professionnelle, de mettre en place, pour tous les salariés, un accompagnement et une formation aux changements induits par le numérique, en interaction avec les salariés, les partenaires sociaux, la fonction ressources humaines.

Pour l’ensemble des citoyens, de proposer des formations à la fois généralistes et spécifiques, en lien avec les associations d’usagers ; de développer et pérenniser les dispositifs de médiation au numérique.

 

Des valeurs communes à co-transmettre à toutes les générations.

Pour permettre à l’usager de se réapproprier les outils numériques,  le CESER préconise de : privilégier les outils numériques effectivement appropriables par l’usager (logiciels libres….) ; diffuser une connaissance de base de leurs principes de fonctionnement ; sensibiliser toutes les générations aux notions de vie privée, d’e-réputation, d’oubli numérique ; réaffirmer le droit au non-usage du numérique ; s’appuyer sur les échanges intergénérationnels pour renforcer l’esprit critique des usagers vis-à-vis des contenus disponibles.

Pour le développement d’une culture numérique partagée, le CESER rappelle l’importance et l’intérêt des lieux publics d’échange numériques, ouverts à toutes les générations et à tous les profils d’usagers.

 

Le numérique pour le développement de la démocratie.

Le numérique participe à l’expression publique. Les blogs et les forums facilitent le débat entre les citoyens. Leur usage raisonné  fait partie de la culture numérique que le CESER souhaite voir se développer.

Dans le cadre de l’organisation des débats publics, si le numérique apporte un complément utile aux formes plus traditionnelles et présentielles de consultation, le CESER tient néanmoins à souligner les limites de la dématérialisation totale du débat public.

 

Une plateforme régionale unique au service des usagers.

A l’attention du Conseil régional, le CESER préconise le regroupement de ses différents services aux usagers sur une plate forme régionale unique, accueillant également les services des autres intervenants et partenaires publics régionaux. Cette plate-forme devra être : unique et non-redondante ; stable dans le temps ; ergonomique ; accompagnée d’une démarche de formation et de médiation ; maîtrisable en développement interne ; accessible à tous les usagers quelles que soient leurs déficiences physiques éventuelles.

 

En conclusion, le CESER appelle la Région et ses partenaires à agir avec vigueur pour offrir à tous les usagers un service numérique de qualité accessible tout au long de la vie ; favoriser un développement accepté par tous du numérique et anticiper l’apparition de nouveaux métiers et formations. Dans la continuité de l’ambition affichée dans le SDUS, le CESER engage tous les partenaires à poursuivre ce travail dans le cadre de la nouvelle région et propose de contribuer à la réflexion à venir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus